By Bernard Swynghedauw

Небольшая книжка о молекулярной генетике на французском языке

Show description

Read or Download Biologie et genetique moleculaires : Aide-memoire PDF

Best biophysics books

Molekulare Pharmakologie und Toxikologie: Biologische Grundlagen von Arzneimitteln und Giften

Wie wirkt ein Medikament oder ein reward in der Zelle? Thomas Efferth spannt einen Bogen von den allgemeinen Grundlagen der Pharmakologie und Toxikologie zu den molekularen Wirkmechanismen der wichtigsten Medikamente und Gifte. Aktuelle Themen wie Gentherapie, Immuntherapie und Stammzelltherapie behandelt er ebenso wie Pharmakogenetik und –genomik oder systembiologische Ans?

Extra info for Biologie et genetique moleculaires : Aide-memoire

Sample text

Un polyribosome, structure hélicoïdale visible au microscope électronique, représente une unité de traduction, il est fait d’un ARN messager couvert par une multitude de ribosomes (environ tous les 80 nucléotides). Un signal particulier dit d’adressage est destiné à diriger la protéine là où elle est nécessaire. a) Régulation au niveau des ARN L’ARN interférence, ARNi, est un mécanisme nouveau découvert par le prix Nobel, A. Fire (1998), et qui a ouvert de nouvelles perspectives sur les plans à la fois biologiques et technologiques, c’est un point chaud de la recherche aux multiples conséquences en thérapeutique (Gewirtz 2007).

La portion codante du gène comprend le code génétique qui sera l’information ADN qui sera transformée en séquence d’acides aminés. Ce code est situé sur la portion ADN appelée exon. Chez les eucaryotes, la plupart des gènes sont faits de plusieurs exons, séparés par des introns. Le gène comprend par ailleurs une portion régulatrice non codante laquelle se subdivise en deux groupes de sites : (i) les sites de transcription généraux dont la TATA box (TATA est la séquence caractéristique de ce site) lequel existe dans la grande majorité des gènes.

La réaction est ici plus simple et caractérisée par la formation d’un bulbe de translation. b) Facteurs de transcription Les facteurs généraux non spécifiques, communs à la plupart de gènes (TFI, II et III) agissent en cis, les facteurs plus spécifiques, sensibles aux hormones par exemple, agissent en trans (fig. 12). Les facteurs de transcription partagent un certain nombre de propriétés : ils répondent à un stimulus qui indique la nécessité d’activer ou d’inactiver l’expression d’un gène donné, ils sont capables de pénétrer dans le noyau, ils ont deux domaines indépendants, l’un qui reconnaît une séquence ADN spécifique, l’autre qui se lie à l’appareil de la transcription, qui comprend, entre autre, l’ARN polymérase.

Download PDF sample

Rated 4.93 of 5 – based on 15 votes